L'ÉPIGRAMME,COMPAGNIE THÉÂTRALE

L’Épigramme est une compagnie axée plus particulièrement sur la création de pièces d’auteurs contemporains, sur l’enseignement du théâtre (ateliers, cours, stages…) et la participation au plus grand nombre de festivals. Elle a été créée par Emmanuelle Lasfargues et Emmanuelle Lorre en 1996.


Les spectacles

1997

Une paire de gifles et Les Desseins de la Providence de Sacha Guitry.

Mise en scène d’Emmanuelle Lorre.

Une paire de gifles Un monsieur, un peu mufle, fait une cour pressante à une jeune femme, tandis que le mari joue aux cartes dans la pièce voisine : exaspéré par la résistance de la femme, il la gifle. Le mari, attiré par le bruit, croit que c'est sa femme qui a giflé l'importun. L'amant en puissance exige en réparation de rendre la claque, soit au mari, soit à la femme...


Les Desseins de la Providence Alors que son mari est parti en voyage, Thérèse raconte à sa meilleure amie sa rencontre avec un grand comédien qui doit la rejoindre. Malheureusement pour elle, son époux a raté son train…

Deux pièces courtes dans la pure tradition de Guitry,

légères et enjouées !


1998

L’Épigramme invente une nouvelle sorte de spectacle : le “Théâtre de Comptoir”, par le biais des Pépettes, “Sitcom interactive, bête et méchante, et… en direct !”

Les Pépettes, d'Emmanuelle Lorre.

Mise en scène de l'auteur.

Avec Emmanuelle Lasfargues et Emmanuelle Lorre.

Dessins : Jacques Ferrandez
























Amies d'enfance, très différentes l'une de l’autre, les Pépettes ont "un avis… personnel… sur tout" et se retrouvent périodiquement dans leur restau favori. Le temps d’un repas, elles investissent pleinement les lieux, et ne laissent à aucun convive la joie de rester simple spectateur. Elles parlent de "tout et de rien", de leurs passionnants soucis quotidiens, de leurs "copines", et, surtout, de leur principale préoccupation : les Hommes. Elles sont les amies de tous les ménagers de moins de 50 ans (ou même de plus, selon affinités). Elles sévissent un peu partout dans la région depuis mars 98 et ont inventé le "Théâtre de Comptoir". Elles espèrent avoir l'extrême et intense bonheur de vous compter parmi leurs spectateurs…


Andromaque de Jean Racine. Mise en scène d’Emmanuelle Lorre.

Un chef d'oeuvre de la tragédie classique.

Lorsque Oreste arrive en Épire pour réclamer à Pyrrhus le jeune Astyanax, fils d’Andromaque qui représente une menace pour les Grecs, il se heurte au refus du souverain, qui veut plaire à la veuve d’Hector dont il est épris. Mais celle-ci lui résiste, fidèle au souvenir de son époux. Ignorant les déclarations brûlantes d’Oreste,

Hermione, fille d’Hélène et de Ménélas, aime Pyrrhus auquel elle est fiancée. Elle est venue de Sparte pour l’épouser ; il la dédaigne. Les luttes menées par les membres de ce quatuor amoureux pour sortir de l’impasse dans laquelle ils se trouvent sont le

moteur de la tragédie qui réglera leur sort. Poussé par Hermione, Oreste tue Pyrrhus le jour de ses noces avec Andromaque, qui s’était résolue à cette union pour sauver son fils. Promise au châtiment des furies, Hermione se poignarde sur le corps de Pyrrhus.

Andromaque devient reine et veuve une seconde fois, tandis que Pylade soustrait Oreste, devenu fou, à la vindicte du peuple.


1998-99

Marie et l’étoile perdue, spectacle jeune public de Jean Siccardi.

Mise en scène d’Emmanuelle Lasfargues, avec Gaëlle Pavillon, Emmanuelle Lorre, Stéphane Adamo

et Téo.

Une petite fille, un rêve, la réalité qui devient rêve, le rêve qui absorbe le réel, l’enfance d’aujourd’hui, comme l’enfance de toujours, regarde au-delà de la grisaille du

quotidien pour briser les pesanteurs et trouver la lumière et les couleurs, le soleil et l’immensité du ciel.

Une pièce pour enfants et adolescents, en trois actes.










1999

Les Bons Bourgeois de René de Obaldia. Mise en scène d’Emmanuelle Lorre.

Une habile adaptation des Femmes Savantes de Molière sur fond de Mai 68. Les aventures burlesques d’une famille huppée du 16e qui, en cette époque troublée, vit la fièvre du Quartier Latin à sa manière.


2001

Les Bonnes de Jean Genet. Mise en scène de Numa Sadoul, avec Emmanuelle

Lasfargues, Emmanuelle Lorre et Nathalie Berthon. Musique originale Manuel D. Ce spectacle a notamment été programmé lors de La Quinzaine des Jeunes Compagnies PACA au TNN, et a permis à la compagnie de participer au Festival Off d’Avignon 2001.

Deux femmes sont enfermées dans une pièce remplie de fleurs et procèdent à une sorte de jeu, un rituel funéraire autour d’une dame défunte dont elles endossent tour à tour la personnalité pour exécuter un cérémonial du désespoir, de la haine et de l’amour.

Qui sont-elles ? Des domestiques ? Qui est cette morte qu’elles appellent “Madame” ?

Un chef-d’oeuvre du théâtre moderne, d’autant plus passionnant que son message nous interpelle au plus profond de nous-mêmes.
















Dieu aboie-t-il ? de François Boyer. Coproduction avec la Compagnie du Tête à Texte. Mise en scène de Lionel Véran, avec Laetitia Rosier et Numa Sadoul. Un homme et une femme que tout sépare, se retrouvent ensemble face à l'imminence d'une catastrophe. Au-delà de leur vision inconciliable du monde, un lien improbable

se tisse au fil d'un dialogue où se disputent logique et irrationnel. Joute verbale, huit clos passionné, fable métaphorique... Dieu aboie-t-il ? est tout cela à la fois.


2003

Les Pépettes, “Sitcom interactive, bête et méchante, et… en direct !” d'Emmanuelle Lorre. Mise en scène de l'auteur. Avec Emmanuelle Lasfargues, Emmanuelle Lorre et Stéphane Adamo. Un nouvel épisode Best-of. Dessins : Jacques Ferrandez

Amies d'enfance, très différentes l'une de l’autre, les Pépettes ont "un avis… personnel… sur tout" et se retrouvent périodiquement dans leur restau favori.


2005

Trauma de Stéphane Guérin (création), avec Emmanuelle Lorre et Lionel Véran, qui signent également la mise en scène.

Une obsessionnelle déçue, un vieillard nostalgique, un amoureux désabusé, une bourgeoise néo-réac, un autiste romanesque, une femme-enfant docile se croisent sans se rencontrer le temps d’une halte sur une aire d’autoroute en travaux…

Un instantané, un gros plan, un regard. Un moment de la vie de 6 personnages. 6 monologues qui nous invitent à un voyage dans ce pays fascinant parce que tellement

proche de nous que l’on finit par ne plus le voir : le trauma.

2006

Les Pépettes – Mort sur le Paillon,

“Sitcom interactive, bête et méchante, et… en direct !” d'Emmanuelle Lorre.

Mise en scène de l'auteur.

Avec Emmanuelle Lasfargues, Emmanuelle Lorre, Michel François, Camille Maubert, Jean-Robert Thierry et

Maxime Terlin. 5e épisode, avec mise en place d’une nouvelle version destinée aux salles de spectacle.

Plus tourmenté que Les Rois maudits, plus rayonnant que Sous le soleil, plus terrien que X-Files, plus glamour que Sex and the City, plus torride que Les Feux de l’amour, plus pop (beaucoup plus pop) que Amour, gloire et beauté, plus alcoolisé que Les Stenfort, maîtres

de l’orge, moins aveugle que Les Yeux d'Hélène, plus perspicace que Hercule Poirot, plus terrifiant que Les

Vacances de l’amour, moins teuton que Derrick, moins viril que Starsky et Hutch, moins ésotérique que Dolmen, moins gynécologique que Urgences, moins brésilien que Danse avec moi, moins marseillais que Plus belle la vie et en attendant la suite de Zodiaque, voici enfin le retour du retour de la vengeance des Pépettes. et Charlène mènent l’enquête sur fond de Vaudeville endiablé. Venez retrouver vos personnages favoris et leur univers enchanté et enchanteur dans cette

saga des temps modernes !










































Femme à découvert d’Olivier Grébille (création), mise en scène de Marie-Claire Blanco ; avec Emmanuelle Lorre, Pierre Todo, Philippe Hurst et Michel Blanck /

Jacques Doglio (en alternance). Coproduction avec le Théâtre Trimages.

De prêt Projets de Vie en crédit Vital, crédit Vital Plus, crédit revolving, crédit auto, carte Crédit Achat-hyper-flash, prêt Vacances, prêt Rentrée, prêt Magique Effaceur

Universel

À quand le prêt Joie Sans Limite ou le crédit Illimité Amour Sans Fin ?

De relevés bancaires écarlates en créanciers mécontents, Élise croule sous les rappels d’échéances, les assignations à comparaître et les menaces d’un ex-mari peu coopératif...

Lorsque surgit dans sa vie un inconnu étrangement muet en chapeau melon, parapluie et manteau noirs…







2007

Rencontres, 3 pièces courtes de Guy Foissy dont 2 créations (Mort aux laids, Annonce matrimoniale et Dépositions). Direction d’acteurs de Corinne Rivière, avec Emmanuelle Lorre et Philippe Lecomte. Coproduction avec L’Entrée des Artistes.

Couple d'acteurs, couple de tueurs, couple déchiré ou qui se rencontre. Amour, humour noir et fantaisie. 1 homme, 1 femme, le couple dans tous ses états.

Un spectacle grinçant, touchant... profondément humain. 3 pièces courtes du maître de l'humour noir, dont 2 en création.










2008

Le petit chaperon rouge, d’après Charles Perrault et les frères Grimm, adaptation de Liliane Grau. Avec Liliane Grau et Emmanuelle Lorre. Coproduction avec la compagnie La Piéride du Chou.

Une adaptation pour comédiennes et marionnettes de ce conte devenu un incontournable de la culture occidentale.

Pour enfants de 3 à 10 ans.

Spectacle toujours disponible.













L’Art d’accommoder les restes

d’Alexandre Papias (création), avec Emmanuelle Lorre, Philippe Lecomte et Jean-Robert Thierry. Coproduction avec L’Entrée des

Artistes.

Une comédie romantico-culinaire sévèrement toquée ! Au menu : tête-à-tête savoureux et suprême de fous rires. De la très, très grande cuisine !

1 h 30 durant, un fumet de suspense et de boeuf strogonoff plane sur scène et dans la

salle… Une pièce mitonnée aux petits oignons pour 2 comédiens délicieusement complices qui, pour l’occasion, mettent les bouchées doubles ! À déguster sans modération !!!








2009

Un poisson nommé Einstein (création jeune public), mise en scène Catherine Lauverjon. Avec Emmanuelle Lorre et Serge Millet. Coproduction avec la compagnie Rouge Éphémère. Une farce scientifique pour enfants de 5 à 12 ans. La folle histoire des inventions et découvertes ! L’impossible professeur Einstein et son énigmatique assistante Vampira revisitent la Science, de l’aube de l’humanité à nos jours. Sombreront-ils dans leurs sulfureuses expériences ? Trouveront-ils la clé de l’immortalité ? ou… ?

Spectacle toujours disponible.













Fables de ma fontaine, de Claude Nougaro. Avec

Emmanuelle Lorre et au clavier Michaël Creusy. Mise en

scène Emmanuelle Lorre, avec la complicité de Catherine Lauverjon et Serge Millet.

17 textes de Nougaro, joués, parfois fredonnés, avec

beaucoup d'humour.

Une comédienne et un pianiste jouent et rythment 17

fables, comme autant de situations et de personnages,

tour à tour émouvants, drôles, mélancoliques, cocasses.

Textes tendres et féroces, tristes et joyeux, truculents et

légers, jeux de mots, de vie, de verve et d’impertinence !

Un spectacle où la langue du bois se parle sur un banc, ce canapé du pavé. Quelques pigeons, une hirondelle, un papillon, un ange, une cheminée, un théâtre… le tour est joué !

Spectacle toujours disponible.

















2010

Cirque à deux, de Barry Creyton, adaptation Jean-Michel Ribes et Michèle Laroque.

Interprété et mis en scène par Emmanuelle Lorre et Marc Bret.

Le parcours mouvementé d’un couple hors normes qui ne peut vivre ni ensemble ni séparé. L’implacable efficacité des comédies anglo-saxonnes du remariage.

Alexandra et Georges se retrouvent par hasard, quelques années après leur divorce houleux. C’est le point de départ pour une suite de malentendus, quiproquos et gags débordants de tendresse et à l’efficacité imparable, ponctués de séances chez leur psy respectif.

Spectacle toujours disponible.












2012

Je Te Haime, de Bruno Gallisa. Interprété et mis en scène par Emmanuelle Lorre et Marc Bret.

Je t'aime... un peu, beaucoup, passionnément, à la folie... pas du tout ! Une comédie délirante et enflammée. De l'amour à la haine et vice et versa... ou comment le conte de fées vire au cauchemar.

Spectacle toujours disponible.












Les Bons Bourgeois, de René de Obaldia.

Mise en scène d’Emmanuelle Lorre.

Avec Marie-Laure Breysse, Xavier Chevroton, Georges Cruzalèbes, Cyril Harraca, Isabelle Léna, Jérôme Marck, Alice Roy et Patricia Schepens.

Une habile adaptation des Femmes Savantes de Molière sur fond de Mai 68. Les aventures burlesques d’une famille huppée du 16e qui, en cette époque troublée, vit la fièvre du Quartier Latin à sa manière.

Spectacle toujours disponible.












Apprends-moi Céline ! de Maria Pacôme. Mise en scène d’Emmanuelle Lorre.

Avec Marie-Laure Breysse, Laurent Fiore, Martine Lisci, Alice Roy et Maxime Terlin.

Une comédie désopilante, amorale et tendre.

Guillaume, un jeune cambrioleur, est pris la main dans le sac par Céline et Anna, souris d'hôtel montées en graine, et qui vivent seules à la campagne avec leur poisson rouge et leur chien jaune… Calembours et gags s'enchaînent dans cette pièce délicieuse de Maria Pacôme.

Spectacle toujours disponible.












www.compagnie-epigramme.fr